fugitif

fugitif, ive [ fyʒitif, iv ] adj. et n.
• v. 1300; lat. fugitivus
1Qui s'enfuit, qui s'est échappé. Esclave, forçat fugitif. Fig. « une pensée fugitive et indocile » (Duhamel). vagabond.
N. Plus cour. Personne qui s'est enfuie. évadé, fuyard. La police est à la poursuite des fugitifs.
2Par ext. (Choses) Qui passe, disparaît, s'éloigne rapidement; qui est bref. fugace. Vision, image fugitive. évanescent. « Fugitive beauté » (Baudelaire). Ombres fugitives. Les formes fugitives des nuages, de la fumée. instable, mobile, mouvant.
3Fig. Qui s'écoule rapidement. « de l'heure fugitive, hâtons-nous, jouissons » (Lamartine). Qui est de brève durée. 1. bref, 1. court, éphémère, fugace, passager. Idée, émotion fugitive. « Les impressions de la musique sont fugitives et s'effacent promptement » (Berlioz). « il se sentait pour lui des tendresses fugitives, mais sincères » (Proust).
⊗ CONTR. Durable, 1. fixe , permanent, solide, stable, tenace.

fugitif, fugitive nom (latin fugitivus, de fugere, fuir) Personne qui s'est échappée, évadée, qui est en fuite : La police a rattrapé les fugitifs.fugitif, fugitive (synonymes) nom (latin fugitivus, de fugere, fuir) Personne qui s'est échappée, évadée, qui est en fuite
Synonymes :
- évadé
fugitif, fugitive adjectif Qui s'est évadé, qui est en fuite : Un prisonnier fugitif. Qu'on ne peut retenir, qui disparaît très vite : Vision fugitive. Qui s'écoule rapidement, ne dure pas : Moment fugitif.fugitif, fugitive (synonymes) adjectif Qu'on ne peut retenir, qui disparaît très vite
Synonymes :
- évanescent
Contraires :
Qui s'écoule rapidement, ne dure pas
Synonymes :
- éphémère
- momentané
- précaire
Contraires :
- éternel

fugitif, ive
adj. et n.
d1./d Qui s'est échappé, qui a pris la fuite. Un prisonnier fugitif.
|| Subst. Poursuivre des fugitifs.
d2./d (Choses) Qui dure peu, fugace. Plaisirs fugitifs.

⇒FUGITIF, IVE, adj. et subst.
A.— (Celui, celle) qui s'échappe ou qui est en fuite. Esclave, prisonnier fugitif. Mme de Fontanin alluma le feu, enveloppa la fugitive dans un châle et l'assit de force près de la cheminée (MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 741). Certain galérien fugitif (...) ayant perdu jusqu'à sa chemise (CLAUDEL, Soulier, 1929, 3e journée, 2, p. 785) :
1. Toute femme sent que, plus son pouvoir sur un homme est grand, le seul moyen de s'en aller, c'est de fuir. Fugitive parce que reine, c'est ainsi.
PROUST, Fugit., 1922, p. 425.
Spéc. et littér. (Celui, celle) qui est banni ou qui fuit son pays. Au moment où le pape fugitif n'avait plus un coin de terre à lui en Italie (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. LVII).
B.— P. ext. [En parlant d'une chose]
1. Qui passe, qui apparaît très brièvement.
a) [En parlant d'une chose concr.] J'allois m'asseoir à l'écart, pour contempler la nue fugitive, ou entendre la pluie tomber sur le feuillage (CHATEAUBR., René, Paris, Droz, 1935 [1805], p. 16).
b) [En parlant d'un phénomène, d'une sensation visuelle] Ces images riantes et fugitives de la beauté évanouie (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 14, 1851-62, p. 299). Un sourire fugitif éclaire divinement cette jeune figure penchée sur une épaule (MAURIAC, Journal 2, 1937, p. 177).
2. Au fig.
a) [En parlant du temps] Qui s'écoule rapidement, irrémédiablement. Mes heures fugitives (...) Couleront doucement (FONTANES, Œuvres, t. 1, Odes et poèmes 1821, p. 96).
b) Éphémère, qui dure très peu de temps. Notre fugitive existence terrestre (LAMENNAIS, Lettres Cottu, 1834, p. 266) :
2. LE CAPITALISTE. — Qu'est-ce que c'est que dix ou quinze années? Les femmes et les fleurs sont bien vite fanées; l'amour est fugitif; la beauté n'a qu'un temps; mais l'argent reste.
PONSARD, Honn. et argent, 1853, IV, 5, p. 98.
Rare, en emploi subst. masc. Une harmonie, un ton, une touche, un accord nous ravissent, nous demandons à l'artiste d'immobiliser le fugitif (BARLET, LEJAY, Art de demain, 1897, p. 72).
Spéc. Pièce, poésie fugitive. Genre poétique, poésie courte (épigramme, chanson, madrigal) souvent inspirée des circonstances. Il [Gœthe] ébranle toutes les cordes de l'imagination par ses poésies fugitives (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 67).
REM. 1. Fugitivement, adv. D'une manière fugitive. Le ciel se remplissait peu à peu d'étoiles qu'on apercevait fugitivement en s'éloignant d'un lampadaire vers un autre (CAMUS, Chute, 1956, p. 1492). 2. Fugitivité, subst. fém. Caractère de ce qui est fugitif. Louis Duville (...) parla de la fugitivité des heures, il condamna les tyrannies (L. DE VILMORIN, Belles am., 1954, p. 106).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-i:v]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1300 fugitis « qui s'enfuit; qui s'est échappé » (Gloss. de Salins ds GDF. Compl.); av. 1380 [ms] (BERCHEURE, f° 27 verso ds LITTRÉ : Fugitif de son propre pays); XVe s. part. plur. subst. les fugitifs (Boucic., II, 17, ibid.); 2. 1664 « qui tend à s'échapper » âme fugitive (RACINE, Thébaïde, acte V, sc. 1, 1223); 1690 « qu'on ne peut retenir, qui s'écoule rapidement » onde fugitive (FUR.); 1782 « qui dure peu de temps » instants fugitifs (ROUSS., Rêver., Ve prom. ds ROB.); 3. 1704 littér. pièces fugitives (Trév.). Empr. au lat. class. « qui s'enfuit (en partic. en parlant d'un esclave) », en parlant d'un soldat « déserteur »; a supplanté un plus anc. fuitif, 1155 (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 9965) bien attesté en a. et m. fr. Fréq. abs. littér. :1 240. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 930, b) 1 286; XXe s. : a) 918, b) 1 531. Bbg. GOHIN 1903, p. 230. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 203. — QUEM. DDL t. 5 (s.v. fugitivité).

fugitif, ive [fyʒitif, iv] adj. et n.
ÉTYM. Fin XIIIe; lat. fugitivus, de fugere (→ Fuir); a éliminé le doublet fuitif qui a survécu jusqu'au XVIIe.
1 (Fin XIIIe). Personnes. Qui s'enfuit, qui s'est échappé. || Esclave, forçat fugitif (→ Craintif, cit. 1). || Criminel fugitif.
1 (…) esclaves fugitifs, qu'il faut aller reprendre par force (…)
Bossuet, Oraison funèbre d'Anne de Gonzague.
2 Devant une tâche si lourde, comment se défendre d'un mouvement de rancune envers ce frère fugitif, qui, en un pareil moment, désertait son poste ?
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 273 (→ Déserter, cit. 4).
Fig. Vagabond.
3 Ah ! si dans ces instants où l'âme fugitive
S'élance et veut briser le sein qui la captive (…)
Lamartine, Premières méditations, « L'immortalité ».
4 Péniblement, ramenant sans cesse une pensée fugitive et indocile, il relut les dernières lignes de son manuscrit (…)
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, I.
Littér. Qui fuit, chassé de son pays. Banni, proscrit (→ Ami, cit. 18; exil, cit. 8).
5 Troupes fugitives,
Repassez les monts et les mers.
Rassemblez-vous des bouts de l'univers.
Racine, Esther, III, 9.
N. (Fin XIVe; de nos jours plus fréquemment usité en ce sens que l'adjectif). Personne qui s'est enfuie. || Un fugitif. Évadé, fuyard. || Fugitif qui erre, qui se cache. || La police n'a pas retrouvé la trace des fugitifs. || Voiture lancée à la poursuite de fugitifs. || Fugitifs arrêtés à la frontière. || Recueillir un fugitif.
6 (…) on poursuit les fugitifs à la lueur de l'embrasement.
Voltaire, Essais sur les mœurs, CXXXVIII.
2 (1690, Furetière). Choses. Qui passe, disparaît, s'éloigne rapidement; (sensations) qui est bref. Fugace. || Vision, image fugitive (→ Fictif, cit. 3), qui s'évanouit aussitôt qu'apparue. Évanescent. || Ombres fugitives. || Les formes fugitives des nuages, de la fumée. Inconstant, instable, mobile, mouvant, variable.
7 Parfois un rayon perçait les nuages qui s'étendaient à travers le ciel et glissait un instant sur les ardoises du toit; la jeune femme tendait alors son regard pour suivre le jeu de ce miroitement fugitif.
J. Green, Adrienne Mesurat, I, II.
(En parlant de personnes entrevues) :
8 (…) Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?
Baudelaire, les Fleurs du mal, Tableaux parisiens, XCIII.
9 (…) perpétuellement troublé par mes désirs inquiets pour tant d'êtres fugitifs dont souvent je ne savais même pas le nom, qui étaient en tout cas si difficiles à retrouver, encore plus à connaître, impossibles peut-être à conquérir (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IX, p. 159.
3 (V. 1770, Rousseau). Qui s'écoule rapidement. || L'heure fugitive. Fuite (des heures). → Aimer, cit. 34; couler, cit. 18, Lamartine. || Moment, instant fugitif qu'on voudrait fixer (cit 7), éterniser.
10 (…) le bonheur que mon cœur regrette n'est point composé d'instants fugitifs mais un état simple et permanent, qui n'a rien de vif en lui-même, mais dont la durée accroît le charme au point d'y trouver enfin la suprême félicité.
Rousseau, Rêveries… 5e promenade.
11 Bergson observe en ce sens que langage et pensée sont de nature contraire : celle-ci fugitive, personnelle, unique, celui-là fixe, commun, abstrait.
J. Paulhan, les Fleurs de Tarbes, p. 78.
(Av. 1678, La Rochefoucauld). Qui est de brève durée. Bref, court, fugace, éphémère, passager. || Un bonheur, un plaisir fugitif. || Espoir fugitif. || Idée, émotion fugitive (→ Camaraderie, cit. 2; effleurement, cit. 1; évocateur, cit. 2). || Ne pouvoir saisir, fixer une impression fugitive. || La grâce fugitive de l'adolescence (cit. 1). Transitoire.
12 (…) un monde (…)
Où tout est fugitif, périssable, incertain;
Où le jour du bonheur n'a pas de lendemain.
Lamartine, Premières méditations, « La foi ».
13 Il est douloureux de penser que rien ne reste de ces chefs-d'œuvre destinés à vivre quelques soirs; et qu'ils disparaissent des toiles lavées pour faire place à d'autres merveilles également fugitives.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 344.
14 Les impressions de la musique sont fugitives et s'effacent promptement. Or, quand une musique est vraiment neuve, il lui faut plus de temps qu'à toute autre pour exercer une action puissante sur les organes de certains auditeurs et pour laisser dans leur esprit une perception claire de cette action.
Berlioz, Beethoven, p. 145.
15 Bien qu'il ne pût le souffrir dans l'habitude de la vie, il se sentait pour lui des tendresses fugitives, mais sincères (…)
Proust, les Plaisirs et les Jours, Dîner en ville, I.
16 (…) il était incroyable à quel point de vue sa vie était successive et fugitifs ses plus grands désirs. Elle était folle d'une personne, et au bout de trois jours n'eût pas voulu recevoir sa visite.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 257.
17 Et nous touchons ici à une des lacunes de la radio qui devrait, en maintes circonstances, pouvoir confirmer une action nécessairement fugitive par la publication de textes durables.
G. Duhamel, Manuel de protestataire, VI, p. 148.
N. m. || Le fugitif : l'éphémère, ce qui passe et ne revient plus.
18 (…) c'est une immense jouissance que d'élire domicile dans le nombre, dans l'ondoyant, dans le mouvement, dans le fugitif et l'infini.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XVI, III.
4 (1704, Trévoux). Poésie. || Pièces fugitives : petites pièces versifiées, sur des sujets légers. || Les poésies fugitives étaient très en vogue au XVIIIe siècle.
CONTR. Durable, fixe, permanent, solide, stable, tenace.
DÉR. Fugitivement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fugitif — fugitif, ive (fu ji tif, ti v ) adj. 1°   Qui s enfuit, qui s est échappé. •   Il n appartient pas aux esclaves fugitifs qu il faut aller reprendre par force, de s asseoir au festin avec les enfants et les amis, BOSSUET Anne de Gonz.. •   Je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fugitif — Fugitif, [fugit]ive. adj. Qui a esté contraint de s enfuir hors de sa patrie, du lieu de son establissement, sans oser y retourner. Un criminel fugitif. un voleur fugitif. esclave fugitif. On dit en Poësie, L onde fugitive, pour dire, l Onde qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fugitif — Fugitif, ou Fuitif, Fugitiuus …   Thresor de la langue françoyse

  • FUGITIF — IVE. adj. Qui fuit ou qui s est enfui, qui a pris la fuite. Un criminel fugitif. Un esclave fugitif. Errant et fugitif. On l emploie aussi comme substantif. C est un fugitif. Errer en fugitif. On eut bientôt arrêté les deux fugitifs.   Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • fugitif — an., qui vagabonde : koratî, re, e (Albanais.001). E. : Évadé, Fugueur, Fuyard. A1) fugitif, qui passe vite, qui ne dure pas, (ep. du bonheur, d un espoir) : ke drwè fugitif pâ lontin // pwê d tin <qui ne dure pas longtemps> (001), k è vito …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • FUGITIF, IVE — adj. Qui s’enfuit ou qui s’est enfui. Un esclave fugitif. Errant et fugitif. Substantivement, Errer en fugitif. On eut bientôt arrêté les deux fugitifs. Il se dit figurément de Ce qui passe ou se dérobe avec quelque rapidité. Une ombre fugitive.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Le Petit Fugitif (film, 1953) — Pour les articles homonymes, voir Le Petit Fugitif. Le Petit Fugitif Données clés Titre original Little Fugitive Réalisation Ray Ashley et Morris Engel Scénario Ray Ashley …   Wikipédia en Français

  • Le Fugitif (série télévisée) — Pour les articles homonymes, voir Le Fugitif. Le Fugitif David Janssen dans le rôle de Richard Kimble …   Wikipédia en Français

  • Le fugitif (film) — Pour les articles homonymes, voir Le Fugitif. Le Fugitif Titre original The Fugitive Réalisation Andrew Davis Acteurs principaux Harrison Ford Tommy Lee Jones …   Wikipédia en Français

  • Le Fugitif (serie televisee) — Le Fugitif (série télévisée) Le Fugitif Titre original The Fugitive Genre Série dramatique Créateur(s) Quinn Martin Roy Huggins Pays d’origine  États Unis …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.